Aureo'n.CO

Aureo'n.CO

Quand son enfant rentre au collège

La rentrée en 6 ème

 

Ma fille de 11 ans est rentrée au collège cette année. Gros changement pour elle et pour moi. Voir son enfant grandir c'est normal me direz-vous! Mais en tant que mère, parfois on a dû mal à les voir tels qu'ils sont " des pré-ados, des ados, des adultes et des parents ".

Ma fille qui est assez sensible ( comme moi ) a commencé à se confier à moi, à la fin des vacances " maman j'ai peur des plus grands, je crains qu'ils m'embêtent et avec mon diabète c'est pas facile...". Bon là j'avoue ça m'a renvoyé à la collègienne que j'étais dans les années 90 où la technologie n'était pas au rendez-vous, où le make-up n'était pas présent dans la cour, où les téléréalités n'existaient pas. L'image de soi n'était pas aussi importante à l'époque, il y avait encore de la pudeur. Quand j'y repense, les Spice Girls, 2 be 3, les boysbands et compagnie, le top du star en playback, lol. Les fameuses séries comme Sous le soleil, Beverly Hills... Stop je m'enflamme là!

 

Etape 1, rassurer ma fille.

Je lui explique que moi aussi j'ai veçu la première année au collège assez difficilement. Dans ma tête j'étais encore enfant, le fait de cotoyer indirectement les plus grands me faisait horriblement peur. Tout cela est normal, l'adaptation se fait naturellement, tout comme les copains et copines. Prendre le temps est important. 

L'essentiel en tant que parent est de rassurer l'enfant. Par exemple en racontant quelques anecdotes sur son passé d'ado au collège. 

Etape 2 la communication.

Si problème, aucun mutisme de la part de ma fille, elle peut me parler de tout. Il faut être ouvert au maximum avec son pré-ado, car au collège, c'est sans pitié. Il ne faut donc pas laisser gangrèner un problème même aussi minime qu'il soit.

Ma fille a encore des débris en elle suite à son harcèlement moral, quand elle était ce2. Depuis elle ne se laisse plus faire et elle est même excessive parfois verbalement parlant ( sans injure, je vous rassure ). Alors je la recadre et je lui montre que la violence ne sert à rien. 

Et puis nos enfants ne sont pas parfait hein... Mais il faut leurs apprendre à se respecter avec leurs différences ( petits, maigres, gros, handicapés, riches ou pauvres... ), d'où l'importance de l'éducation morale à la maison et dans l'enseignement scolaire.

 

Le poids du sac et les fournitures

La rentrée se passe et le rajout des fournitures aussi... Non mais sérieusement, il faudrait que les profs accordent leurs violons. Le classeur rigide pour 3 matières ( quelle logique ), le souple, le cahier 24*32 et blablabla... Faire 2 supermarchés pour trouver enfin notre bonheur!

Et si on parlait du sac à dos ? Alors là toujours pas d'évolution, à croire qu'ils font un partenariat avec les kinés. Non parce que 11 kg sur le dos de nos enfants en pleine croissance c'est quand même incroyable. Ca me fait penser à ma petite scoliose et mon omoplate sortante... Ah le souvenir du sac qui vous scie les épaules! J'étais obligée parfois de me pencher en avant pour ne pas tomber en arrière. 

 

 

 

 

 

 

 

Ma fille s'est finalement bien intégrée au collège. Le rythme est plus intense mais elle s'y sent bien dans l'ensemble. Parfois elle mange au self, ce qui lui permet d'avoir un casier afin d'y entreposer ses affaires scolaires pour la journée. Le PAI est fait, la rencontre avec l'équipe administrative s'est bien passée, un réel soulagement.

Les grands bousculent un peu les 6 ème certes mais tout est surveillé. Ma fille sait vers qui se diriger en cas de problème. C'est quand même sécurisant de pouvoir compter sur un agent scolaire. D'où l'importance de communiquer, d'échanger avec l'équipe enseignante.

Par contre en ce qui concerne les devoirs, ma fille marronne grave, mais elle n'a pas le choix. Les devoirs c'est tous les soirs ( bon pour le moment no soucy, par contre en 3 ème je pense être moins utile, les maths et la géométrie ne sont pas mes amis ).

Si j'ai un conseil à vous donner, il est vraiment important de suivre son enfant dès le début de la 6 ème et d'imposer un cadre. Lui faire relire les leçons du jour. Lui faire corriger ses fautes, car tous les profs n'écrivent pas au tableau. Après on le sait bien, on a tous des points forts et faibles, il ne sert en rien de s'acharner sur son enfant, ça risque de le dégoûter.

L'éducation est très importante. La culture est essentielle pour nos futurs adultes. La créativité est peut-être un peu manquante dans notre système scolaire actuel ( formatage ) mais on peut compenser cela à la maison, les DIY ;)

Alors oui à l'éducation public ou privée, chacun ses choix, l'essentiel est de faire travailler les neurones de nos enfants.

Par contre l'acnée pointant son nez, ma fille est moins enchantée :) 

Roulez jeunesse!!!

 

 

Suite au prochain épisode ;) 

 



02/10/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres